Menaces pour la cybersécurité, atteintes à la libre concurrence : banques et start-up financières s’affrontent à propos d’une directive européenne cruciale pour le monde bancaire qui craint de devoir partager l’accès aux données de ses clients.

La Commission européenne a présenté lundi les « normes techniques » qui régiront l’application de sa « directive révisée des services de paiement », alias DSP2, censée prendre effet début 2018.

Pour accéder à l’article intégral, cliquez ici.