Après Antalis, le groupe sucrier aurait renoncé à son projet d’emprunt hybride. Le néerlandais Hema, lui, a eu du mal à vendre son historique chahuté. lire ici