Pour beaucoup, le futur de la banque sera ouvert, ou ne sera pas. L’open banking, c’est-à-dire l’obligation pour les banques de partager les données de paiement des clients qui le souhaitent avec des services tiers, annonce un profonde transformation de l’écosystème bancaire. Qu’aurons-nous à y gagner, en tant qu’usager ? Et qu’ont à y perdre les banques ? Pour accéder à l’article intégral, cliquez ici.