Commissions d’intervention juteuses, hausse des frais de transfert pour l’épargne, clauses abusives de domiciliation des revenus… L’association de protection des consommateurs UFC-Que choisir a dénoncé mercredi 20 septembre de nombreuses entraves imposées aux clients souhaitant bénéficier d’une mobilité bancaire.
Pour lire l’article intégral, cliquez ici