De loin numéro un en termes d’actifs cumulés en zone euro, le secteur bancaire français se trouve dans une « bonne situation » selon le superviseur, l’ACPR. Cependant, il présente des ratios de solvabilité légèrement inférieurs à la moyenne européenne ainsi qu’un rendement des capitaux propres proche de la médiane mais inférieur à leur coût du capital.

Source latribune.fr du 17/10/2018

Cliquez ici