Compter le temps de travail en jours peut paraître plus simple pour l’entreprise, mais ce dispositif qui a généré de nombreux cas de souffrance au travail est délicat à mettre en œuvre.
Le forfait jours, formule dérogatoire aux 35 heures instaurée en 2000, concerne près de 50 % des cadres français selon la dernière enquête de la Dares publiée en septembre 2017. Ce dispositif permet de rémunérer le salarié en fonction du nombre de jours travaillés dans l’année (218 jours maximum, 235 sous certaines conditions) et non d’horaires hebdomadaires.

Pour lire la suite, cliquez ici.