La Banque centrale européenne exige que l’ex-Crédit lyonnais renforce ses fonds propres.

Le bénéfice net de plus de 500 millions d’euros affiché par LCL en 2017 a confirmé le redressement du réseau bancaire, filiale du groupe Crédit agricole. Et, pourtant, l’ex-Crédit lyonnais va devoir renforcer de manière très significative son capital.

Pour lire l’article, cliquez ici.