Du tabac au cannabis en passant par les psychotropes et la cocaïne, la majorité des actifs prend des substances pour mieux travailler, ou mieux supporter son travail. Un phénomène croissant qui inquiète les professionnels.

Pour lire l’article intégral, cliquez ici.