Fini, le oui lâché à tout-va pour faire bonne impression. Les experts américains du management le certifient : le refus est l’expression de la détermination, du courage et même de la générosité.
A la rentrée, on dira plus souvent non. Et le mouvement vient du pays de la pensée positive, c’est dire… Pendant longtemps aux États-Unis, il fallait dire oui à tout. Désormais, c’est le contraire. « No Is the New Yes », assurait récemment la chroniqueuse du Financial Times, Lucy Kellaway.

Pour lire l’article intégral, cliquez ici.