Philippe Brassac, le directeur général de Crédit Agricole, a exprimé son intérêt pour Commerzbank si la banque allemande était à vendre, lit-on dans le Handelsblatt. Brassac voudrait que la banque soit mieux placée en Allemagne comme elle l’est en Italie, écrit le quotidien financier allemand.
Le plan stratégique du Crédit Agricole dit que la croissance organique sera la priorité jusqu’en 2019 « mais cela ne veut pas dire que nous n’examinerions pas des possibilités intéressantes », explique Brassac, dont l’entretien a été publié dimanche.

Pour accéder à l’article intégral, cliquez ici.