Parmi les maladies qui frappent sans prévenir, le cancer touche 1000 personnes chaque jour en France. Parmi elles, près de la moitié travaille.

L’enjeu est donc de s’interroger sur la manière de préserver l’emploi et d’éviter les risques de déréliction. Tel fut l’objet du débat citoyen intitulé « Mobiliser l’intelligence collective pour concilier maladie et travail » orchestré par Cancer@Work, la semaine dernière.

Pour lire l’article intégral, cliquez ici.