Oui, on peut être heureux au travail. Celui-ci ne génère pas que souffrance, mal être ou risques psychosociaux. Mais pour s’en prémunir, mieux vaut prévenir que guérir.

La santé aura raison de ce vieil adage… C’est sur ce thème que s’est ouvert, le 18 octobre dernier, une conférence orchestrée par Harmonie Mutuelle et le Club Prévention Santé.

Psychiatres, acteurs de la prévention auprès des entreprises et responsable RH y ont livré leur réflexion. « Nous passons 12 % de notre vie au travail », annonçait Michel Cymes, médecin et animateur du Magazine de la Santé sur France 5, en préambule de cette conférence. De quoi se soucier de l’équilibre santé et environnement professionnel. D’autant que plus de 3 millions d’actifs seraient menacés ou victimes de burn out. La simple gestion du stress suffira-t-elle à endiguer le phénomène ?

Pour lire l’article intégral,  cliquez ici.