Les banques et les fintechs doivent désormais apprendre à cohabiter.