Pour s’adapter aux exigences d’instantanéité de leurs clients, les banques françaises ont accentué leurs efforts de restructuration et leurs investissements dans le digital. Des chantiers longs et coûteux.

Pour lire l’article intégral, cliquez ici.