Pionnières dans l’utilisation des algorithmes, des salles de marchés à la détection de la fraude, les banques se mettent à une autre forme d’intelligence artificielle, sous la forme d’assistants virtuels, en interne, pour automatiser les tâches des conseillers et des services supports, ou carrément au contact avec le client. Avec plus ou moins de bonheur.

Pour lire l’article intégral, cliquez ici.