La Fédération bancaire française (FBF), qui regroupe les grandes banques du pays, a annoncé que ses membres pourraient rapatrier près d’un millier de postes dans la capitale. lire ici